© 2020 by Yannick Vérité - Tous droits réservés

  • Icône sociale YouTube
  • Facebook Social Icône
  • Instagram


Le virus ami ou ennemi ?


Rien n’arrive pour rien, c’est mon principe de vie !

 

Le coronavirus n’est pas le fait du hasard comme rien dans la vie n’est le fait du hasard, il vient nous faire prendre conscience  que nous ne sommes finalement tous que de simples êtres humains de passage sur cette Terre. Il y’a toujours quelque chose qui vient nous le rappeler et ce virus s’en charge actuellement.

 

 

Rien n’est jamais le fait du hasard, tout ce qui arrive c’est la vie qui se manifeste  afin de savoir où tu en es de ton évolution. La vie vient nous enseigner à travers ce qu’il se passe en ce moment comme à chaque pandémie d’ailleurs ou chaque catastrophe.

 

Chaque évènement qui se présente dans notre vie vient nous interpeller, nous enseigner.

A travers ce qu’il se passe sur la planète, ce virus entre autres, la vie vient nous poser des questions :

  • Où en es-tu de ton évolution, de tes peurs ?

  • Cèdes-tu à la panique ou gardes-tu confiance ?

  • Te laisses-tu manipuler par la peur ou as-tu encore accès à tes ressources ?

  • Qu’est ce qui est vraiment important pour toi dans ta vie ?

  • Respectes-tu la vie qui t’a été donnée ?

  • Quel sens donnes-tu à ta vie ?

  • Que sont devenus tes rêves ?

 

Pourquoi la vie nous enseigne au travers de catastrophes ? étant donné que nous sommes aveugles le plupart du temps à la beauté de la vie, cette dernière vient nous chercher dans notre cœur, nous ouvrir à la solidarité, à la compassion à travers la catastrophe,  ce que je nomme l’occasion à grandir.

 

Ce qui se déroule en ce moment est là pour nous  permettre de faire le point sur ce qui est important pour nous dans la vie.

 

Ce nom de corona vient du fait que le virus est entouré de protéines constituant une couronne.

Le mot couronne m’interpelle. On le retrouve dans une expression comme « pour couronner le tout », ce qui signifie qu’une situation s’aggrave, monte en intensité et devient problématique. 

 

Le mot couronne m’évoque aussi la couronne du roi ou de la reine. Cela peut être revêtir un double -sens : 

 

  • Quand arrêteras-tu de te prendre pour le roi sur cette terre et agir dans le non- respect de la vie, de la planète, des autres ?

 

  • Quand t’autoriseras-tu à devenir le roi ou la reine de ta légende personnelle ? 

Ce virus, qui je le rappelle fait partie d’un des sept règnes du vivant, c’est le vivant qui vient nous interpeller quand on n’est plus en unité avec la vie, on a donc des problèmes d’imm-unité,  de ne plus être en unité avec la vie, avec les autres règnes.

 

Il nous demande de nous remettre en unité. En unité avec la vie et en unité avec nous.

 

Comme on le sait ce virus touche, la sphère pulmonaire des personnes plus âgées or le poumon c’est le siège des regrets, de la nostalgie, de la tristesse, du renfermement sur soi, de la mélancolie, la solitude, des conflits de territoire, de la non unité avec notre vie, notre environnement.

 

Il est peut-être temps de se mettre en quête de notre Légende Personnelle pour n'avoir plus jamais aucun regret, profiter pleinement et librement du temps qu'il nous reste à vivre . De donner un vrai sens à notre vie en harmonie avec les autres règnes du vivant

 

D’ailleurs, on nous demande de nous confiner, de nous renfermer sur nous-mêmes, de mettre notre conscience davantage à l’intérieur qu’à l’extérieur.

La vie vient nous demander de voir au fond de nous le sens que nous donnons à notre vie dans notre légende personnelle et notre rapport aux autres et aux autres règnes. 

 

On le sait bien, tout passe, de ce fait cette pandémie va passer, c’est une évidence. Il ne faut donc pas se focaliser sur la forme mais sur le fond : qu’est-ce que cette situation vient m’apprendre sur moi ? pas sur les autres, non sur moi !

 

Avant le corona, il y a eu les gilets jaunes, les grèves, si l’on regarde bien il y a toujours quelque chose qui ne tourne pas rond, qui veut nous faire croire que tout va mal ! Mais tout dépend du regard que l’on pose sur les choses. Le regard d’une situation détermine notre choix du bonheur. On a le choix de regarder cette situation comme une catastrophe supplémentaire sur cette planète où rien ne tourne rond ou comme une opportunité à regarder en soi quel sens il est temps de donner à sa vie.

 

Je choisis personnellement la deuxième option : je réalise que je ne suis que de passage et je veux donner le maximum de sens à ce passage et ne pas le subir. 

 

Cette situation doit nous faire prendre conscience que ce n’est pas l’acquisition, la course à l’argent qui est le but de la vie mais la richesse de nos échanges avec les autres et la contribution que l’on peut apporter pour une vie meilleure. 

Elle me fait prendre conscience également que l’inconscient collectif est régi par la peur et que je choisis de ne pas suivre cette peur mais prendre le chemin vers mes ressources et que rien n’est grave car nous ne sommes que de passage et que notre vraie nature n’est pas d’être attachés à la matière même si nous sommes venus l’expérimenter mais la lumière avec l’éternité qui nous attend et que la lumière doit toujours prédominer.

 

Avec toute mon affection.