© 2020 by Yannick Vérité -Tous droits réservés

  • Icône sociale YouTube
  • Facebook Social Icône
  • Instagram

Qu’est-ce qui nous empêche d’être soi-même ? 

C’est le regard de l’autre en 1er lieu : la peur de ne pas plaire, d’être rejeté, d’être jugé.  

 

Elle est née cette peur le plus souvent en intra utérin, 

On croit souvent que c’est dans l’enfance mais le plus souvent c’est dans le ventre maternel.  

Le fait de ne pas être attendu, attendu dans le sexe opposé, ne pas arriver au bon moment, trop près d’un autre enfant, survivre à un projet d’ivg, chaque facteur va créer chez le fœtus la peur de ne pas être accepté, la peur de ne pas être assez bien. 

 

Et c’est dans cette période que se créent les programmes sur lesquels l’individu va fonctionner le restant de sa vie : la période intra utérine correspond aux fondations de la maison et à partir de la naissance on monte les murs. 

 

Le fœtus ressent tout ce que ressent la maman, de ce fait il ramène à lui cette sensation puisqu’il n’a pas conscience du monde extérieur, il a seulement conscience de la relation entre lui et sa mère de ce fait tout ce que la mère ressent il pense que c’est en relation avec lui.

 Chaque gros stress vécu par la mère il va le ramener à lui concluant qu’il en est potentiellement à l’origine.

 

A ce stade une construction mentale va se mettre en place, c’est l’égo. L’égo, mis en place pour se protéger, va faire penser au fur et à mesure à l‘enfant qu’il doit être comme ceci ou comme cela pour être accepté.

 

L’éducation va renforcer ce programme existant avec des phrases comme : 

« On t’aime si tu es gentil » 

« On ne t’aime pas quand tu fais des bêtises »,

 « Si tu veux que maman et papa t’aiment il faut que tu travailles bien à l’école », 

« Tu vois ton frère a de meilleurs résultats »….

Tout ce qui mets l’enfant dans une condition pour être aimé va l’éloigner de lui encore plus et son égo va lui faire croire qu’il ne peut pas être lui-même pour être aimé. 

 

C’est donc un programme basé sur la peur, l’égo fonctionne sur la peur. 

De ce fait dans la relation à l’autre, chaque fois que vous avez peur vous n’êtes pas vous-même 

Chaque fois que vous voulez plaire à l’autre, séduire, vous n’êtes pas vous -même.

Ces facteurs de distorsion avec ce que l’on veut être et ce que l’on pense que l’on doit être sont somme toute assez connus. 

 

 Il en est un qui l’est beaucoup moins et c’est le thème essentiel de cette vidéo. C’est une priorité dans un bilan de bioénergie quantique et chaque praticien formé à cette thérapie le sait parfaitement.

 

Cela se passe au niveau énergétique et inconscient. Nous sommes rarement sur notre énergie, sur notre propre vibration dans tous les contextes de notre vie. 

Il existe toujours un contexte où nous ne sommes pas nous-mêmes. 

Si ce n’est pas le domaine professionnel, c’est le domaine affectif, le domaine de la réussite, le domaine des relations.

 

L’égo dans sa stratégie de séparation avec qui l’on est en réalité, des êtres de lumière incarnés dans un corps de chair, donc des émanations de la source, nous fait adopter des schémas de comportement inconscient que sont l’évitement, la reproduction, la compensation, l’opposition et le maitrise.

 

Nous sommes tous branchés sur au moins un domaine de notre vie sur un de nos proches, le plus souvent un des deux parents via un de ces schémas.

 

Je vais illustrer mon propos par ces 2 exemples et je sais que beaucoup vont se reconnaitre dans ces derniers. 

 

La personne qui dit par exemple, » je ne veux pas ressembler à ma mère ! » je vais lui répondre que c’est trop tard, tu lui ressemble déjà mais tu as peur de cela alors tu te bats contre cela « pour faire l’opposé ».

Tu n’as pas reçu l’affection de ta mère, elle a été dure avec toi alors tu t’interdis d’être comme elle et tu es super affectueuse avec tes enfants, tu couves tes enfants au risque parfois d’en faire trop. 

 

C’est un schéma d’opposition mais ce n’est pas un choix. Pour ne surtout pas reproduire ce que tu as vécu, tu n’as pas d’autre choix que de couver tes enfants pour ne pas leur faire subir ce que tu as subi enfant. A l’inverse, le schéma de reproduction ferait que tu reproduis sur tes enfants ce que tu as vécu, on voit souvent cela dans la violence parentale qui se reproduit d’une génération à une autre. 

 

Tu as eu peur de ton père qui se mettait dans des colères noires, alors tu t’interdis de te mettre en colère, tu ne t’es jamais mise en colère et tu dois toujours paraitre aimable, gentille voire passive, de ce fait tu as peur de lui ressembler et de faire à l’autre ce que tu as reçu. Tu es branché sur ton père mais dans l’opposition.

 

Le schéma de reproduction ferait que tu te mettrais en colère comme lui en te disant « bon sang mais je vois mon père là, c’est horrible ! »

 

Au niveau énergétique cela se manifeste par un lien invisible de souffrance qui existe entre la personne sur laquelle vous êtes branchée et vous, perceptible par ceux qui connaissent l’énergétique. 

 

Mais Il existe une structure encore plus importante que ce lien, connue seulement en bioénergie quantique, c’est le fusible logiciel. 

C’est une structure énergétique placée au-dessus de la tête qui nous assure d’être sur notre propre identité, c’est celui-ci que je n’ai jamais vu branché sur la personne elle-même sur au moins un domaine de sa vie. 

  Je l’ai décrit dans mon livre « la santé sur tous les plans » et tant que ce fusible est branché sur une autre personne vous ne pouvez pas fonctionner librement comme vous l’entendez, vous croyez fonctionner comme vous le désirez mais c’est un leurre mais car dans ce cas-là c’est un non choix, cela sous-entend « je n’ai pas d’autre choix que de fonctionner de cette manière en référence à ce que j’ai vécu avec cette personne. »

 

C’est le cas de maintes femmes qui attendant de l’amour de la part d’un de leur proche ont reçu de la violence, des attouchements, elles ont alors pensé « je ne suis pas assez bien pour recevoir de l’amour » et restent branchées sur cette trahison des années après même avec une thérapie. 

 

Comme je l’ai énoncé au début, lorsque l’on compare deux enfants, celui qui est en position de dévalorisation va être branché sur l’autre enfant plus sur le parent humiliant et construira sa vie sur ce postulat qu’il est moins bien que l’autre. 

Donc soit il compensera pour dépasser cela et le sublimera mais cela est sans fin sans pouvoir se poser et être heureux, il doit toujours en faire plus pour montrer sa valeur aux autres et à soi-même, soit il sera en fidélité à cela et se dévalorisera et n’entreprendra rien ou échouera s’il entreprend et donnera raison au parent maltraitant soit il va s’opposer à cela et être un rebelle soit il va reproduire cela sur ses enfants.

 

Je n’ai jamais rencontré une seule personne qui soit elle-même sur au moins un domaine de sa vie. 

Nous sommes tous sur un schéma de comportement inconscient qui nous empêche de créer ou réagir selon notre libre arbitre.

 

Ce n’est pas parce que l’on fuit, que l’on reproduit, que l’on maitrise sur base d’une situation qui nous a marqué qu’on est libre, bien au contraire. 

 

La vraie liberté c’est de sortir de sa peur afin de créer selon ses désirs profonds et à partir de qui l’on est vraiment et non pas pour éviter, reproduire, maitriser, compenser ce que l’on a vécu avec un des deux parents ou un proche. 

 

 

 Quel que soit le schéma qui se mettra en place, tant que cette blessure ne sera pas refermée, on ne peut être soi-même.

 

Il est évident que cela dépend du filtre émotionnel de chaque personne et du vécu enfant et intra utérin. 

 

 

Je vous invite donc à repérer dans quel domaine vous n’arrivez pas à être vous-même, où vous avez des difficultés à vivre ce que vous désirez réellement. 

C’est surement le signe d’un branchement sur l’identité d’un proche. 

Toutes nos difficultés ne viennent pas de là, il existe d’autre facteurs mais c’est un poste incontournable à inspecter quand on veut être vraiment soi-même

 

L’égo pourra vous faire penser que ce n’est pas vrai vous êtes vous-même et que personne n’interfère dans votre vie. Consciemment peut-être mais inconsciemment ….

 

Vous avez la possibilité de faire vérifier cela par un bioénergéticien quantique dont vous trouverez les coordonnées sur mon site.