Tout commence par l'alimentation

Je me plais à rappeler le nom donné par Pierre Rabhi de sobriété heureuse à cette attitude responsable tant vis à vis de soi qu'au niveau de l'univers tout entier.
En effet le bonheur ne se trouve pas dans la surconsommation et l'utilisation des biens à outrance mais dans la prise de conscience qui si l'on est dans ce phénomène de remplissage par l'extérieur c'est pour combler un vide intérieur.
D'où peut venir ce vide? Qu'importe ce n'est pas cela qui est important. Ce qui est essentiel c'est d'intégrer que le progrès, la multiplication des biens de consommation même si cela a apporté davantage de confort, le bonheur n'en a pas été augmenté pour autant.
Le bonheur au quotidien ne se mesure pas à ce que l'on a mais à l'intensité que l'on éprouve à vivre nos expériences de vie même les plus infimes en commençant par notre manière de nous alimenter. Savoir apprécier chaque moment qui passe est ce que l'humain a le plus de difficulté à réaliser.
Le bonheur commence déjà dans l'assiette.
L'industrie agro-alimentaire en dépit de son slogan" manger moins gras, moins sucré, moins salé" a entrainé notre goût vers davantage de sucre , de gras et de sel avec des aliments gavés de matières grasses saturées, de sucres rapides (sirop de glucose, sirop de blé, édulcorants).
Ces aliments bien pratiques pour faire gagner du temps nous font perdre de la santé. en effet le corps ne se nourrit pas des calories que l'on apporte mais de la vibration de l'aliment. pour nourrir son énergie vitale, l'être humain a besoin d'aliments vivants. Quand je parle vivant je ne parle pas du tout cru mais d’aliments naturels non conditionnées par l'agroalimentaire qui ont une énergie de vie élevée.
Je ne préconise pas le végétarisme ou le végétalisme car certains individus ont besoin de protéines animales pour se sentir plein d'énergie. Mais à consommer de la protéine animale, privilégiez les œufs, la viande blanche, les petits poissons en début de chaine alimentaire et ceci avec parcimonie. Nul besoin de manger de la viande à tous les repas. Les aliments vibratoirement élevés sont les fruits, les légumes issus de l'agriculture raisonnée ou biologique, les oléagineux, la farine complète issue de blés anciens.
La sobriété heureuse commence dans l'assiette en posant un regard de gratitude sur ce qui est dedans. Songez à tous les terriens qui n'ont rien à y mettre!
Nourrissez-vous d'abord de la couleur de chaque aliment, pensez à ce sujet à mettre le plus de couleurs possibles dans votre assiette. Puis humez les senteurs, utilisez les aromates, les épices pour activer vos centres cérébraux. Le plaisir commence déjà là, prenez le temps d'activer vos sens, ne vous jetez pas sur votre assiette sans conscience.
Prenez la première bouchée, pas trop importante et mastiquez la doucement, au moins 25 fois (vous verrez c'est court). Puis arrêtez de mâcher, sentez le gout des aliments puis remâchez 5 fois et avalez. Cette manière de pratiquer stimule le centre archaïque du cerveau, le reptilien et il est prouvé que les maladies neurologiques comme la maladie d'Alzheimer début par une perte du gout et de l'odorat.
Cette manière de vous alimenter stimulant ces deux sens éloigne de vous la possibilité de développer ces maladies. Vous allez vous apercevoir que vous mangerez moins car la satiété parviendra plus tôt. Sachez choisir des aliments qui ont du gout, en privilégiant l'agriculture de proximité chez les petits producteurs. Votre aliment portera une autre vibration par le lien affectif de par son origine. Les crudités assaisonnées avec des huiles de première pression biologiques (carthame, lin, chanvre, tournesol, noix, colza, olive, périlla) saupoudrées d'algues doivent faire partie de tous les repas. Je ne conseille pas les levures de bière ou de malt, en effet beaucoup trop de levures sont ajoutées dans les aliments industriels ce qui a favorisé dans la population des levuroses et l'utilisation de levures mêmes naturelles peut être préjudiciable. Utilisez les légumineuses, les céréales anciennes en alternance avec les protéines animales. Finissez votre repas avec un bout de fromage de brebis si vous le désirez.
Vous allez vous sentir léger et plein d'énergie à la fin du repas. Cela va dégager votre organisme de la lourde tâche qui a l'habitude de prendre beaucoup d'énergie pour votre digestion.
Pourquoi croyez-vous que les êtres très développés spirituellement mangent de façon frugale? Pour libérer l'esprit. Utilisez l'énergie de la digestion pour alimenter le cerveau et avoir l'esprit clair. Commencez à aller à l'essentiel dans votre vie déjà par votre alimentation. Notre alimentation occidentale est trop riche et pour voyeuse de toxines qui empêchent notre corps de bien fonctionner. Buvez des tisanes drainantes à base de bouleau, pissenlit, fumeterre, queue de cerise, frêne, sureau. Détoxinez et alcalinisez votre organisme. L’acidité est l’opposé du bonheur. Plus notre organisme est acidifié plus les tissus sont en souffrance.
Un organisme léger, un cerveau alerte sont les conditions indispensables pour le bonheur au quotidien.