La dépression: mode d'emploi

Ceux qui ne l’ont jamais été ont souvent du mal à comprendre cette maladie psychique. Je ne l’ai jamais été mais je reçois beaucoup de personnes à mon cabinet qui souffrent de cette affection.

Ce mot devenu si courant recouvre pourtant une réalité mal comprise qui ne relève ni d’une faiblesse de caractère ni d’une fatalité et ce mal de plus en plus répandu peut toucher chacun d’entre nous.

Nous avons tous traversé des émotions difficiles à vivre et certains plus que d’autres, nous en concluons hâtivement que la dépression consiste à ressentir plus longtemps et plus fortement les souffrances. En fait il n’en est rien, le témoignage de personnes souffrant de cette affection montre que la dépression est très différent des émotions même très difficiles. Cela se caractérise par une souffrance morale permanente insupportable bien plus forte que tout ce qu’ils ont pu connaitre auparavant. Elle est caractérisée par une tristesse très profonde dont l’origine est très souvent méconnue, une perte d’envie et d’intérêt pour tous les domaines de la vie et l’association avec d’autres symptômes qui gâchent la vie.

Le fait de se sentir déprimé, d’avoir des idées noires ou avoir un coup de blues  est vécu par de nombreuses personnes et fait partie de la vie car on ne peut pas toujours être gai. Cela ne  signifie donc pas que l’on souffre de dépression. La dépression se caractérise par la persistance de multiples perturbations de l’humeur quasi permanente et sur une longue durée (au-delà de plusieurs semaines)

La personne dépressive est ralentie dans tous les domaines de sa vie : vie affective, fonctionnements vitaux, forme physique, fonctionnement intellectuel, sachant que ces signes peuvent ne pas tous être ressentis. Il peut y avoir une difficulté à repérer  son état psychologique en pensant que c’est un passage dus à des difficultés de la vie.

  • Tristesse intense, pleurs sans motif,

  • Anxiété,

  • Sentiment d’abandon et d’inutilité, de solitude,

  • Hypersensibilité à l’environnement,

  • Incapacité à éprouver du plaisir sont les signes associés.

  • Cependant troubles anxieux et dépression sont deux pathologies différentes. Etre anxieux ne veut pas dire être dépressif. Au niveau psychique, on retrouve un ralentissement intellectuel, une difficulté de concentration de mémorisation, d’attention, une dévalorisation profonde et une culpabilité, des pensées négatives et des idées autour de la mort. Au niveau physique : troubles du sommeil, manque d’énergie, et d’appétit, problèmes sexuels, douleurs diverses

La dépression se manifeste la plupart du temps par épisodes mais peut s’installer dans le temps et devenir chronique

Quelle que soit l’origine familiale, émotionnelle, la dépression est accompagnée d’ une altération dans la sécrétion des neurotransmetteurs cérébraux.

Est-ce une cause ou une conséquence ?  Le cerveau n’est pas atteint dans sa structure mais dans sa biochimie, cela veut donc dire que la dépression est une maladie réversible. Des mécanismes particuliers sont impliqués dans la dépression : dévalorisation, croyances négatives sur soi, contextes familial, conflits moraux.

Il est indispensable de se faire aider par un encadrement médical et thérapeutique compétent. La médecine conventionnelle n’a pas d’autre arme que les antidépresseurs qui peuvent être très utile sur une période  pour les cas particulièrement graves ou il y’a risque de suicide. Cependant ce ne peut être une solution envisagée à long terme dans la mesure où ceux-ci n’ont jamais rendu personne heureux. Une psychothérapie doit être envisagée.

Toutefois l’approche énergétique ne doit pas être écartée, tout au contraire. Elle va permettre entre autre de détecter et désamorcer des causes introuvables en psychothérapie et médecine conventionnelle.

Je ne vous ferai pas un exposé sur le traitement clasique de la dépression, vous trouverez d'excellents sites sur ce sujet , ce qui m'intéresse est de vous exposer les causes méconnues de la dépression que je retrouve trés souvent en consultation:

  • Une candidose cachée : savez-vous que cette affection micellaire méconnue est à l’origine de très nombreuses dépressions. En effet la candidose empêche l’assimilation de nombreux nutriments comme les vitamines, oligoéléments, et acides aminés ce qui fait chuter les neuromédiateurs cérébraux fabriqués à partir de ces substances.

  • Une intolérance au gluten cachée.

  • Une porosité intestinale anormale ou syndrome de l’intestin poreux ( leaky gut) : la muqueuse intestianle est perforée ce qui entraine une malabsorption et une entrée dans l'organisme de substances indésirables.  Ces deux pathologies, intolérance gluten et intestin poreux agissant comme la candidose, en privant l'organisme de substances indispensables à son fonctionnement. De nombreuses pathologies neurologiques viennent en effet de l’intestin, notre deuxième cerveau.Ces pathologies intestinales sont dues la plupart du temps par une mauvaise hygiène alimentaire, peuvent être hérités familialement mais peuvent survenir à la suite d’un traumatisme émotionnel.

  • Une electrosensibilité : de nombreuses personnes souffrent de troubles psychiques dépressifs à cause d’une hypersensibité aux ondes électromagnétiques. L'implantation de la maison et la disposition du lit ont aussi une importance capitale.

  • Une perturbation dans le biochamp de la personne avec déconnexion des centres énergétiques (chakras) de base et/ou coronal . Cette perturbation peut être héritée on retrouve ici la notion de terrain familial ou elle peut être acquise au cours d'un traumatisme ou choc émotionnel.

  • Une âme en souffrance : la personne n’a pas trouvé de but à son existence et souvent elle n’a même pas conscience que son âme veut vivre une vie avec plus de sens, on dit "errer comme une âme en peine".

Dans tous les cas quels que soient l’origine et le traitement entrepris, il s’avère indispensable de se faire aider par une approche énergétique et quantique pour réinformer le champ de conscience.